Flox

dub / nu-reggae

Depuis des années, le franco- anglais installé à Paris FLOX, sème ses graines de NU REGGAEsur toutes les scènes de France et cultive un nouveau genre entre le roots et l’électro. Influencé par la culture jamaïcaine, de LKJ à The Police en passant par la modernité de Fat Freddy’s Drop, FLOX nous propose aujourd’hui son 5ème album HOMEGROWN.« BIENVENUE DANS MON JARDIN » Même si les 4 albums précédents illustrent au mieux l’univers de l’artiste, sa personnalité et son parcours, HOMEGROWN, est celui qui nous rapproche au plus près de FLOX. Cette nouvelle production locale, nous en dit plus sur son état d’esprit.Être et surtout rester authentique même si cela demande parfois de se «mettre en danger », faire toujours ce que l’on ressent sans aucune concession.Faire soi-même pour soi-même et partager au final ce qu’il y a de plus honnête en nous.

«TOUJOURS TENIR SES PROMESSES »
Et puis Flox l’avait promis à ses fans, le prochain serait 100% « nu-reggae ». Après 8 années de carrière solo c’est avec un album à la voix maitrisée et aux vibes purement reggae qu’il respecte sa promesse. Un album solide, qui raconte une histoire à travers des textes profonds.

Nouveauté

Coming Out

Paru le 24 avril 2020

FLOX est de retour avec un single suprise Coming Out qui parle du confinement.Un bon moyen de patienter en attendant son nouvel album en automne 2020.

Taste Of Grey

Paru le 27 octobre 2017

Un voyage, une lecture, une rencontre, les portes s’ouvrant sur une révélation capable de bouleverser une vie sont multiples.

Pour Flox, c’est lors d’un concert à La Réunion, dans le cirque de Mafate, endroit reculé de l’île accessible uniquement à pied, que tout s’est matérialisé. Coupé du monde, après plusieurs heures de marche dans les sentiers, le multi-instrumentiste anglais y a à nouveau renoué avec l’impression enivrante et infinie de se retrouver perdu, privé de tous ses repères. Mais surtout, envahi par la sensation grisante d’être à nouveau en danger. Une sensation qui, le temps aidant, avait fini par s’évaporer lentement. Un sentiment qui l’avait peu à peu quitté à mesure que sa vie s’était stabilisée, emportant avec lui inspiration et feu créatif.Suivre ses envies, brûler ce qu’on a vécu pour aller encore plus loin, rebattre les cartes de sa vie et jouer avec un jeu fermé : c’est tout cela qui aura été le moteur de Taste Of Grey, sixième album de Flox.

Un album conditionné par l’inspiration, chaque titre s’étant construit sur l’humeur du moment, laissant l’émotion première paver le chemin de la création quand il aurait été parfois plus facile de repenser le travail de zéro. Avec le risque de perdre l’étincelle qui l’avait fait naître… 

Artisan multi-cartes à l’aise à tous les postes de la création artistique, c’est encore et toujours seul que Flox aura composé, écrit, joué, arrangé, enregistré et mixé Taste Of Grey,  assemblage complexe d’organique et de digital, cadencé par les vrombissements des riddims Jamaïcains autant que par la dextérité des funky beats.  Désosseur de musiques pour mieux créer la sienne, c’est dans son studio qu’il aura passé des heures à souder sur les nervures du groove circuits imprimés, interrupteurs, et de quoi réguler la circulation du flux electro, la mise en place d’un va-et-vient entre rap et chant, le passage des climats durs vers des plus onctueux. Le renflement des basses et la distillation d’effets qui pour les plus timides iront se cacher dans les tréfonds d’une écoute au casque. 

Plutôt que le choix manichéen du noir ou du blanc, Flox a choisi la voie des zones grises et plus nuancées. Aller vers l’inconnu, écrire des chansons d’amour quand les thèmes politiques s’étaient jusqu’alors réservés les meilleures places, parler sentiments et desserrer un peu les poings pour construire un album où l’agencement des titres raconte une histoire.

Rien n’empêche d’écouter Taste Of Grey en enclenchant la lecture aléatoire, sauf à vouloir modifier le sens de l’histoire…

HOMEGROWN

Paru le 30 octobre 2015

Depuis des années, le franco- anglais installé à Paris FLOX, sème ses graines de NU REGGAE sur toutes les scènes de France et cultive un nouveau genre entre le roots et l’électro. Influencé par la culture jamaïcaine, de LKJ à The Police en passant par la modernité de Fat Freddy’s Drop, FLOX nous propose aujourd’hui son 5ème album HOMEGROWN.« BIENVENUE DANS MON JARDIN » Même si les 4 albums précédents illustrent au mieux l’univers de l’artiste, sa personnalité et son parcours, HOMEGROWN, est celui qui nous rapproche au plus près de FLOX. Cette nouvelle production locale, nous en dit plus sur son état d’esprit: Être et surtout rester authentique même si cela demande parfois de se «mettre en danger », faire toujours ce que l’on ressent sans aucune concession.Faire soi-même pour soi-même et partager au final ce qu’il y a de plus honnête en nous. Et puis Flox l’avait promis à ses fans, le prochain serait 100% « nu-reggae ». Après 8 années de carrière solo c’est avec un album à la voix maitrisée et aux vibes purement reggae qu’il respecte sa promesse. Un album solide, qui raconte une histoire à travers des textes profonds.

All Must Disappear

Paru le 1 février 2013

Faut il encore présenter FLOX ?
Cet Anglais installé en France depuis de nombreuses années n’a de cesse de faire bouger les lignes. Son nu-reggae-électro révélé en 2006 par Radio Nova et France Inter, continue chaque jour un peu plus de fidéliser son public, large et varié. Le nouvel album de FLOX est d’ailleurs à cette image : multiple. « ALL MUST DISAPPEAR » est en quelque sorte une synthèse colorée de plus de 10 années de production phonographique et scénique.On y retrouve les fondamentaux qui ont fait de ses deux précédents albums « THE WORDS » et « TAKE MY TIME » des classiques : un phrasé qui cogne (que ne renierait pas Mike Skinner de The Streets), qui côtoie tantôt un groove puissant, tantôt un reggae bondisant, tantôt un électro futuriste servit par unemusicalité au service de vraies chansons mais aussi et surtout un univers qui chaque jour un peu plus s’affirme et s’orne de nouveaux éléments.

C’est ce que l’on ressent au moment de l’écoute de ce nouvel album «home made» réalisé et produit par l’artiste lui même. Une dentelle musicale qui ne laisse pas la place au hasard.«ALL MUST DISAPPEAR» est un album novateur, profondément ancré dans la modernité qui fera se lever les publics les plus réservés. Taillé pour le live «ALL MUST DISAPPEAR» sera défendu par un « live full band ». Fidèles parmi les fidèles les musiciens sont les mêmes depuis le début. Conscient de la puissance scénique du projet, FLOX, a su fidéliser et s’entourer des meilleurs.

Flox In Dub

Paru le 1 février 2013

FLOX poursuit son chemin d’artisan du son.Après avoir sorti deux albums TAKE MY TIME (2006) et THE WORDS (2009) le Franco-Anglais plébiscité par les médias revient avec un album tout en DUB faisant suite à sa création lors du TELERAMA DUB FESTIVAL.L’occasion pour FLOX de rendre hommage à cette musique qui l’a beaucoup influencé.

The Words

Paru le 2 février 2013

L’album culte de FLOX incluant The Words, Killing U And Me, Drum N Bass.L’album est désormais disponible en vinyl depuis avril 2019 en édition limitée.

A LIVE

Paru le 20 mai 2014

Premier et seul album live de FLOX enregistré à la Maroquinerie. Inclus tous les meilleurs titres de FLOX plus deux inédits.