Afro Latin Vintage Orchestra

Biographie

Après la sortie en distribution internationale l’été dernier de leur premier album en double LP Definitely roots aux éditions Masta Conga Production, le groupe Afro Latin Vintage Orchestra nous revient  avec  un nouvel opus fracassant intitulé AYODEGI.

Sur Definitely Roots  paru en été 2009 et déjà compilé sur de nombreux blogs afro tels que le pointu PARIS DJ PODCAST, le groupe s’était entouré de nombreux featuring vocaux à forte tendance rare groove afro antillaise. Le célèbre chanteur de gwo ka Tataz et le talentueux rappeur créole Diodman y avaient mis le feu, soutenus par Teddy Baillet et Bruce Ratovo pour la partie dancehall ; l’ensemble ayant été sublimé par la magnifique poésie créole de Gisèle Jeanne Rose.

Sur ce nouvel opus intitulé AYODEGI, la direction est plus instrumentale et jazzy que le précédent essai. L’influence jazz funk des années 70 se ressent davantage et le choix d’instruments tels que le honner D6 explose la panoramique sonore. Pour l’aspect vocal, cette fois, c’est Prosper Nya, déjà présent sur le premier album, qui se positionne en tant qu’afro slameur de génie aux textes incisifs inspirés par son vécu de travailleur sans papiers.

Cette formation de 10 musiciens issus de la scène parisienne s’enrichit de ses multiples apports : tout d’abord, de l’afro funk via l’intégration de 2 co-leaders des Frères Smith, Elvis Martinez Smith (guitare) et Fabulous Fab Smith (sax ténor) ainsi que du trompettiste et chanteur Prosper Nya, leader du projet afro beat Summa Suffaz ; ensuite du jazz funk et de l’Electric jazz grâce à l’heureuse collaboration de Benjamin des Gachons, talentueux claviériste, pianiste et chef de file du groupe Blossom, et David Battestini Quadri, inventeur du cellobass, une machine chaude au service d’un groove hypnotique et ravageur. Enfin des codifications afro latines, des riffs éthio grooves et une approche hip hop oldschool  signent la marque de fabrique de cette nouvelle production de Masta Conga que l’on retrouve à la direction de cet orchestre en tant que conguero multi percussioniste, arrangeur, mixeur et producteur. Appuyé par son batteur Fabien Sautet de Los Tres Puntos et assisté de son co-équipier Tristan Iatca de Chévéré que son aux percussions mineures, ils installent une section rythmique des plus efficace et des plus originale sur laquelle se déverse la section cuivre renforcée par Philippe Vernier au sax baryton, clarinette basse, soprano, flûte et Jean-Baptiste Feyt à la trompette .

Afro Latin Vintage Orchestra a également participé à plusieurs remix et featurings avec le célèbre DJ allemand Mr Confuse, collaborateur de Lack of afro, AIFF, Mash and Munkee, sortis sur le label légère recording.

Le groupe opère depuis 3 ans des mélanges musicaux à chaque fois plus novateurs et prépare déjà son troisième album en vue d’une très personnelle fusion afro latine sans cesse plus aboutie.

Photos